20.12.08

Le bonheur


"Théoriquement, il existe une possibilité de bonheur parfait : croire à ce qu'il y a d'indestructible en soi et ne pas s'efforcer de l'atteindre."

Franz Kafka.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Croire et ne pas atteindre ... La passivité n'est-elle pas un peu facile ? Le bonheur c'est aussi l'accomplissement de soi-même, non ?

Christian a dit…

Ah mais tu douterais des leçons de bonheur de Kafka ? N'était-il pas un maître en ce domaine ?
Cette définition doit bien être valable pour ceux qui en sont handicapés...

Christian a dit…

Et tiens, voici la réponse d'Aristote :
"N'oubliez pas que si le bonheur se révèle inaccessible, sa recherche vaine devient une source de douleur."

Gui / Billy a dit…

D'ailleurs, dans des moments de grand bonheur, Aristote appelait Lucien son ami Kafka ; il se disait alors "Aristote et Lucien".

lou a dit…

Bonne année à tous!
En 2009, things will go their way
http://www.youtube.com/watch?v=U82eWptFxSs
- Peter Fischli, David Weiss, 'The way things go', 1987 [extrait] -

Bannister a dit…

Kafka écrivait à Vialatte: "Je ne suis pas heureux et cela me suffit bien".

Et l'assassin au gendarme, à la fin d'Un Roi sans divertissement: "Et vous, ça vous suffirait?"

Bonne année 2009,randomizmers.

Gui / Billy a dit…

L'abonné-ha à toi aussi Bannister.

A propos d'"Un roi sans divertissement", me rejoins-tu quand je te dis que j'en ai toujours trouvé la deuxième moitié beaucoup plus faible que la première ?