29.11.18

Le petrus sur lequel je bâtirai mon église



Coetzer déglutit et laisse une rétro-olfaction envahir sa cloison nasale, son palais et sa gorge.
— C'est une très belle cuvée. Il est possible que ce soit mon dernier verre, mais je le trouve magnifique. On devrait toujours boire comme ça.
— Comment ? demande la Bombe.
— Je ne sais pas. Conscient. Nu. Dévalisé.


Céline Minard, Bacchantes, Rivages, 2019.

28.10.18

R.I.P.


En featuring dans le premier album studio de Joji, être apatride au sein du son et de l'image, Trippie Redd entonne trois mots — "die for you" — avec un timbre qui singe en hommage celui du rappeur disparu au mois de juin à l'âge de vingt ans, XXXTentacion. Ces mots et leur écho vibrant renvoient soudain un reflet inversé des paroles que répétait plus tôt dans l'année la talentueuse 070 Shake dans son single "Glitter" : "before I even existed".
Loin du folklore morbide d'un Biggie ("Ready To Die"), de la désinvolture bravache d'un Mickey Avalon ("Waiting To Die") ou encore de la pose chromée d'une Lana Del Rey ("Born To Die"), la démarche de Joji et son compère sonne comme une mise à terre de la mort, la volonté de lui parler à hauteur d'homme (« Ne crois pas que si je veux mourir pour toi, cela signifie que tu as plus de valeur que moi. »). Ce genre d'énoncé délicieusement oiseux était présent dans le court album "Ye" commis par celui qui se fait désormais appeler ainsi : « Aujourd'hui j'ai pensé à me suicider et je m'aime bien plus que je t'aime, alors... ».
Quel que soit le nom qu'on donne ici-bas au trépas, quelle que soit la forme qu'il prend avant d'être — maladie, abandon, solitude, déchéance, disgrâce, chagrin, vanité —, sa venue gagne toujours à descendre d'un piédestal vermoulu. C'est ce qu'on peut appeler une saine méfiance. Joji aura 27 ans l'année prochaine, alors s'il faut lui dire une seule chose, la voici : « Pas bienvenue au club ! ».

3.10.18

Elle sentait comme les arbres


« Frôle le gouffre si ça te fait du bien. Jettes-y un pied, mais un pied seulement. Accroche-toi aux mûriers sauvages. Souviens-toi des lumières. Entends cet oiseau qui chante. Ne renonce pas. »

(...)

7. PLIE TES VÊTEMENTS SEULE dès trois ans. Bois à ton propre sein. Sache chasser à quatre ans. Mange seule ou ne mange pas.
8. PLEURE ET PRIE, petite. Puis piétine tes larmes. 
9. LA COLÈRE NE RÈGLE RIEN. Chaque seconde compte.

(...)

Voilà, je me disais : être séparé, c'est être séparé des tas de fois, pendant des mois et des années, jusqu'à ce que le manque en ait assez et vous laisse peu à peu en paix, si c'est possible.


Antoine Wauters, Pense aux pieds sous tes pas, Verdier, 2018.

27.9.18

Minute obscure


Tu t'es vêtue de blanc
et puisque ton âme m'écoute 
je voudrais te dire que la mort
n'a pas le visage de la violence
mais qu'elle est le soupir d'une mère
qui viendrait te chercher au berceau
d'une main légère.


Alda Merini

24.9.18

Le Démon caché

Il ressemblait à la couleur bleue, même l'odeur y était.

Emil Ferris, Moi ce que j'aime, c'est les monstres, Monsieur Toussaint Louverture, 2018 (trad. Jen-Charles Khalifa).

27.8.18

Ma mémoire éclatera partout


Je n'ai pas honte : le désert autour de lui était irrémédiable. Ce désert, c'était le sien, sa véritable île natale, de laquelle rien ne l'avait jamais dépris ; il l'avait fait croître, en secret, au milieu de la foule, et la Ville elle-même s'était laissé tromper. Nous mourions de faim et lui, il donnait sa part au désert.


Anton Beraber, La Grande Idée, Gallimard, 2018.

22.7.18

Ayeka


Bien sûr, ce sont tous les deux des artistes, mes enfants. Après tout, la population mondiale d'artistes a explosé, personne, ou presque, n'est autre chose qu'un artiste de nos jours. En dirigeant notre attention vers notre for intérieur, nous en avons fait de même avec nos espoirs, convaincus de pouvoir y découvrir ou y fabriquer du sens. Nous étant coupés de tout ce qui est inconnaissable et qui risquerait réellement de nous remplir d'étonnement et de crainte, nous ne trouvons d'émerveillement que dans nos propres facultés créatrices.


Nicole Krauss, Forêt obscure, L'Olivier, 2018 (trad. Paule Guivarch).

2.7.18

A girl and a gun


Ils n'ont d'autre but que le regard qu'ils portent sur eux-mêmes, d'autre plaisir que la satisfaction mondaine de ce regard, les yeux grands ouverts sur ça, sur rien d'autre que des porte-cigarettes en argent et des relations qui s'étendent et le vertige de la mythomanie qui est une sorte de rêve éveillé.


Bertrand Schefer, Série noire, P. O.L, 2018.

19.6.18

10 ans en septembre


Puisque la lumière prend sur nous une avance infinie, et que peut-être les enfants projettent leurs contours dans l'avenir come des rayons de cinéma, je me dis qu'enfin, aujourd'hui, je pourrais peut-être rencontrer le jeune homme qui se dessinait.


Cloé Korman, Midi, Seuil, 2018.

10.6.18

Le tapis sur l'image.


De ton côté ? Quelle absurdité. Les enfants sont contre leurs parents, pas avec eux. Mais il s'agit d'une soirée particulière au sein d'une semaine particulière. Il est très peu probable qu'ils se retrouvent tous les trois ensemble, pas au cours de cette vie. Pour une fois peut-être, ils devraient se transcender. Peut-être les mots de sa fille viennent-ils du cœur, du fond de son vrai cœur, pas du faux. Nous sommes de ton côté.

J. M. Coetzee, L'Abattoir de verre, Seuil, 2018 (trad. Georges Lory).

30.5.18

Three Grands


Pete se rendit au Beverly Hills Hotel. Avec, devant les yeux, un GRAND TABLEAU DÉGUEULASSE : Quelqu'un avait cafté sur le numéro Kennedy.
Il se gara et courut près de la piscine. Il vit une foule importante devant le bungalow Hughes.
Ils reluquaient tous par la fenêtre de la chambre du Grand Howard. 
On aurait dit des putains de vampires sur les lieux d'un accident.
Il courut jusque-là et se fraya un chemin au premier rang.
Billy Eckstine lui fila un coup de coude :
— Hé, vise-moi un peu ça.
La fenêtre était ouverte. Deux hommes faisaient sa fête à M. Hughes, lui offrant en duo le GRAND BARATIN VACHARD.
Robert Kennedy et Joseph P. Kennedy Sr.


James Ellroy, American Tabloid, Rivages,1995 (trad. Freddy Michalski).

27.5.18

Les disgrâces de l'homme


Le contraire d'un peuple chrétien, c'est un peuple triste, un peuple de vieux.

(...) 

Un maître peut toujours se confier à son supérieur, tandis qu'ici... 
« Souffrir par les âmes », je me suis répété toute la nuit cette phrase consolante. Mais l'Ange n'est pas revenu.


Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne, Plon, 1936.

4.5.18

des Étreintes

Enfin, sur la cheminée dont la robe fut, elle aussi, découpée dans la somptueuse étoffe d'une dalmatique florentine, entre deux ostensoirs, en cuivre doré, de style byzantin, provenant de l'ancienne Abbaye-au-Bois de Bièvre, un merveilleux canon d'église, aux trois compartiments séparés, ouvragés comme une dentelle, contint, sous le verre de son cadre, copiées sur un authentique vélin, avec d'admirables lettres de missel et de splendides enluminures, trois pièces de Baudelaire : à droite et à gauche, les sonnets portant ces titres "la Mort des Amants" -"l'Ennemi" ; -au milieu, le poème en prose intitulé : "Any where out of the world" -"N'importe où hors du monde".


Joris-Karl Huysmans, À Rebours,1884.

18.4.18

it may not always be so


Puis je détournerai mon visage, et entendrai un oiseau chanter terriblement loin dans les terres perdues.


E.E. Cummings, Poèmes choisis, José Corti, 2004 (trad. Robert Davreux).

10.4.18

Dans le texte ou en dehors


comment faire sentir dans une langue écrite une autre langue, une autre intonation dont l'existence détermine le sens, brouille les pistes quand le narrateur même ne détient qu'une parcelle de la vérité du livre qu'il raconte




André Markowicz, L'Appartement, Inculte, 2018.


29.3.18

·



Ainsi des mobilisations féminines contemporaines : d'un côté, les luttes s'articulent dans les termes d'une "libération de la parole", s'égrènent sur les réseaux sociaux en des milliers de témoignages formulés à la première personne, font redescendre l'abstraction de la domination masculine dans le cru d'instants humiliants ou intenables, violences redoublées d'être restées silencieuses ; de l'autre côté, ces mêmes combats soulignent combien le français est une langue genrée, exigent de l'écriture qu'elle soit inclusive, que l'on apprenne à composer au clavier et d'une main preste le point médian typographique pour ne plus mettre le féminin entre parenthèses. L'auriculaire sur Maj et le pouce sur Alt, l'index sur F, cela vous fait une main bénisseuse d'icône byzantine ou de rappeur signant son gang ; on prend vite le coup, ce n'est pas compliqué.


Mathieu Potte-Bonneville, Recommencer, Verdier, 2018.

23.3.18

Bal ! Bal ! Gaité !


Tel était Nozdriov. Peut-être prétendra-t-on que de semblables caractères n'existent pour ainsi dire plus, mais ce serait, hélas ! une grave erreur...
Nozdriov hantera longtemps encore ce monde ; tout au plus changera-t-il de caftan, ce qui, évidemment, suffira à tromper les esprits superficiels.


Nicolas Gogol, Les Aventures de Tchitchikov ou Les Âmes mortes. Poème, 1842 [trad. Arthur Adamov, 1956].

9.3.18

Les alexandrins ça se vend par douzaine



Le père qui a usé ta photo à force de l'embrasser dans la tempête du désert, celui-là n'est pas ton père.


Noémi Lefebvre, Poétique de l'emploi, Verticales, 2018.

12.2.18

Le tigre à travers un cercle de papier

Choisir les bons écrans, commettre les bonnes erreurs, c'est ainsi que se constituerait le chemin et aujourd'hui, longtemps après, loin désormais des années de formation, je ne crois pas être quitte : peut-être que chaque livre ou chaque rencontre, chaque projet n'ont de sens qu'à constituer un nouvel écran, une nouvelle épreuve, une nouvelle correction de trajectoire. Et peut-être que le projet d'écrire un livre sur Mai 68 revient à réfléchir sur le premier écran qui apparut sur ma route : cercle de papier d'une époque qui sauta à travers elle-même et qui, me prenant sous son bras, me lâcha dans ce qui en était déjà une autre.


Jean-Christophe Bailly, Un arbre en mai, Seuil, coll. "Fiction et Cie", 2018.


6.2.18

Brooklyn-sur-Seine


C'était le genre d'échange, même si échange n'est pas le terme approprié, qui m'était devenu familier, un nouveau vocabulaire biopolitique pour exprimer le malaise de classe et de race : au lieu d'affirmer que les Noirs et les Hispaniques étaient inférieurs biologiquement, on prétendait que – pour des raisons qui suscitaient la compassion, qui n'étaient pas vraiment leur faute – leur nourriture et leurs boissons les contaminaient ; tous ces colorants artificiels les avaient assombris de l'intérieur. Votre enfant à vous, qui n'avait jamais ne serait-ce que trempé les lèvres dans un soda gazéifié riche en fructose, en acide phosphorique et en E150d, était un organisme plus sensible : plus pur, plus intelligent, sans aucune violence. Cette façon de voir les choses permettait de redéployer les champs lexicaux  du militantisme des années 1960 – conscience écologique, activisme anticorporatiste, etc. – pour justifier la reproduction des inégalités sociales. Cela permettait de faire passer le soin que vous apportiez à votre propre patrimoine génétique – donner à Lucas le fin du fin des laits de soja coagulé – pour de l'altruisme : non seulement c'est bon pour Lucas, mais c'est aussi positif pour la planète.
Quant à ceux qui, par ignorance ou par désespoir, ont permis que les systèmes digestifs de leurs rejetons connaissent la friture de poulet industriel, ceux qui se trouvent être en immense majorité, à Brooklyn, Noirs et Latinos – de ceux-là, Lucas devait être protégé par tous les moyens.


Ben Lerner, 10 : 04, Éditions de l'Olivier, 2016 (trad. Jakuta Alikavazovic).

15.1.18

Room trois-cent-treize



Plus tard, elle trouva compromettantes ces photographies d'elle, à onze ans, en justaucorps de danse, aussi les détruisit-elle. Sur un coup de tête, sans conscience de contribuer à l'épuisement de ses ressources biographiques. Elle n'avait pas une seule fois pensé que celles-ci puissent être limitées, avait agi comme tout système œuvrant sans le savoir à sa propre disparition. Pourtant jamais de photos d'elle enfant ne seraient prises. Cette extinction, elle y avait en personne contribué. Si le règne de l'image se maintenait, et elle ne voyait pas de signes ni de raisons du contraire, il serait bientôt difficile de convaincre quiconque de son existence.


Jakuta Alikavazovic, L'Avancée de la nuit, Éditions de l'Olivier, 2017.

6.12.17

Famous Famas


Je ne crois pas qu'on s'habitue à se faire tirer dessus, ou plus exactement, je ne crois pas que ce soit une bonne habitude à prendre.


Jean Michelin, Jonquille. Afghanistan 2012, Gallimard, 2017

22.11.17

Ombre au Pablo



Il cendre trois fois sans avoir tiré sur sa clope. Je réfléchis un instant, je rallume mon joint. Et c'est quoi son livre le plus connu je demande, il me répond que ça s'appelle Voyage au bout de la nuit, et je répète le titre à voix basse. 
    Derrière, j'entends Ixe crier les gars, Pablo.


David Lopez, Fief, Seuil, 2017


27.10.17

La touche étoile

J'apprends le détachement. Je dois découdre les petits points si serrés, relâcher l'ouvrage de l'amour. Consentir à la distance, alléger le fardeau pour rendre la séparation définitive moins cruelle.

Anne Bert, Le tout dernier été, Fayard, 2017.


26.9.17

Curtino mio


Ces morts, je les haïssais. Ces morts et tous les morts. ils étaient les étrangers, les seuls, les vrais étrangers dans la patrie commune de tous les êtres vivants, dans notre patrie commune, la vie.


Curzio Malaparte


6.9.17

Mantra Zéro


(...) Natacha (...) grelottait d'angoisse et de solitude.

C'était une gamine très fière de sentir en elle les métamorphoses se produire, mais le brusque contact avec la violence d'adultes l'avait ramenée à la case départ, à l'enfance, à la prison ambiguë de l'enfance, toute en bruits terribles et en chuchotements qu'on doit proférer soi-même si on les veut consolateurs.


Lutz Bassmann, Black Village, Verdier, 2017.

23.8.17

L'amour anxieux


But is he truly the lover Monica Vitti seeks? Will he be any better than the men in her films at stilling her anguish? He is not sure. Even if he found a room for the two of them, a secret retreat in some quiet, fogbound quarter of London, he suspects she would still, at three in the morning, slip out the bed and sit at the table under the glare of a single lamp, brooding, prey to anguish.



J. M. Coetzee, Youth: Scenes from Provincial Life II, Secker and Warburg, 2002.

13.7.17

Les Temps sens dessus dessous

Ceux qui nous demandaient naguère de voter Hollande parce qu'il était "moins pire" que Sarkozy nous inviteront cette fois à voter Macron parce qu'il est moins pire que Fillon ou Fillon parce qu'il est moins pire que Marine Le Pen et, dans cinq ans, à soutenir Marine Le Pen parce qu'elle est moins pire que sa nièce.
(...)
C'est ce que j'ai appelé la logique des inférieurs supérieurs : on se soumet à une forme de domination dans la mesure même où elle vous offre la possibilité de la mépriser.


Jacques Rancière, En quel temps vivons-nous ?, La Fabrique, Paris, 2017.

27.6.17

lutte de deux grandeurs d'âme


– J'ai été amoureux à la folie de madame votre mère, du temps où elle était encore fiancée, fiancée à mon ami. Le prince a remarqué, il a été frappé. Il vient me voir un matin, sur les sept heures, il me réveille. Très surpris, je m'habille ; silence de part et d'autre ; je comprends tout. Il sort de sa poche deux pistolets. Au mouchoir. Sans témoins. À quoi bon les témoins si, d'ici cinq minutes, nous nous envoyons l'un l'autre dans l'éternité ? On charge, on déplie le mouchoir, on se lève, on pose le pistolet contre le cœur de l'autre et on se regarde droit dans les yeux. Soudain, tous les deux en même temps, un torrent de larmes se répand de nos yeux, nos mains qui se mettent à trembler. Tous les deux, tous les deux, en même temps ! Bon, là, naturellement, étreintes, lutte de deux grandeurs d'âme. Le prince qui cire : Elle est à toi, et moi : Non, à toi ! Bref... bref... vous... venez vivre chez nous ?


Fédor Dostoïevski, L'Idiot, livre 1, chapitre VIII [trad. André Markowicz], 1868.

6.6.17

Pleine main j'ai reçu pleine main je donne


Les « styles » sont un mensonge. Le style, c’est une unité de principe qui anime toutes les œuvres d’une époque et qui résulte d’un esprit caractérisé. Notre époque fixe chaque jour son style. Nos yeux, malheureusement, ne savent pas le discerner encore.


Le Corbusier, Vers une architecture, éd. G. Crès, 1924.

19.5.17

Erreur cent pour cent


Certes, dans le Phèdre, Platon présente l'incarnation comme le grand obstacle à la vie spirituelle. Le corps gauchit la vision : "Chaque plaisir et chaque peine, agissant comme un clou, clouent l'âme au corps, l'y fixent." La vertu consiste à désolidariser l'âme du corps. Mais c'est l'ascétisme chrétien qui accentuera la déviance, ancrant solidement l'ascèse sur les bas-fonds de la contrition. 
(...)
La priorité est donnée aux martyrs, puis aux ascètes dans les grottes, les arbres creux, aux stylites perchés sur leur colonne, corps mis en suspension, niant leur masse, s'inscrivant en faux contre la physique qui s'attache à la chute des corps.


Jean-Yves Jouannais, Artistes sans œuvres. I would prefer not to, Hazan, Paris, 1997.

5.5.17

I would prefer not to


Tous les peintres qui figurent dans nos musées sont des ratés de la peinture ; on ne parle jamais que des ratés ; le monde se divise en deux catégories d'hommes ; les ratés et les inconnus.


Francis Picabia, Jésus-Christ Rastaquouère, Au Sans Pareil, Paris, 1920.


18.4.17

L'Abominable


Et il n'y a pas non plus d'initiation à ces mystères. Il faut vivre au milieu de l'incompréhensible, et cela aussi est détestable. En outre il en émane une fascination qui fait son œuvre sur notre homme. La fascination, comprenez-vous, de l'abominable.


Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres, 1902.


21.3.17

La machine à différences



Le concept [du premier ordinateur] est d'un même mouvement la caractérisation de la notion de calcul et l'outil permettant d'explorer le domaine du calculable.



Jean Lassègue, Turing, Les Belles Lettres, 1998.


27.2.17

Conseil maison

Ignore l'évidence, car elle est indigne de clairvoyance et de de clémence.

William Saroyan, The Time of Your Life, Harcourt Brace, 1939 [traduction maison].


21.2.17

La semaine des quatre dimanches

Nous avons mis la louange de Dieu au coeur de notre église, en cherchant à adopter un langage accessible et pertinent pour transformer nos coeurs et nos semaines.



Père David Gréa, lettre du 19 février 2017 dans laquelle il annonce à ses paroissiens lyonnais, après une entrevue avec son évêque et le pape François, son entrée dans un temps de discernement et de recul afin d'épouser la femme avec laquelle il a commencé à construire une relation. 

6.1.17

De la clairvoyance



Il aimait ce qui camouflait le monde : les nuages, la distance, la vodka.

(...)

Les phrases sont des prescriptions pour les temps difficiles.



Sylvain Tesson, Sur les chemins noirs, Gallimard, 2016.



23.12.16

Comme des gouttes de clair de lune


Les noctambules qui descendent la rue Norvins à l'heure où la rumeur de Paris s'est apaisée, entendent une voix assourdie qui semble venir d'outre-tombe et qu'ils prennent pour la plainte du vent sifflant aux carrefours de la Butte. C'est Garou-Garou Dutilleul qui lamente la fin de sa glorieuse carrière et le regret des amours trop brèves.


Marcel Aymé, Le Passe-muraille, Gallimard, 1943.


18.11.16

Avant qu'ils ne s'assoient pour mieux nous reconnaître

Il arrive aux pères de formuler des compliments de base, du type : Bravo ! Vas-y, continue ou bien : Oui, c'est ça, allez ! Les pères sont capables de dispenser leur sagesse paternelle, alors même qu'ils sont dans un état semi-conscient, voire inconscient. Les pères donnent des conseils qu'ils ont eux-mêmes négligés.


Rick Moody, À la recherche du voile noir, L'Olivier, 2004 (The Black Veil, 2002, trad. Emmanuelle Ertel).


20.10.16

L'idiot sur la langue


Tu sais, vieux Max, maintenant que je suis un idiot sur une langue de sable, tout me manque, la Révolution, Paris, les galops à l'aveugle, les nuits d'une heure, et même ton air de curé, tes bésicles avec le reflet terrible et finalement touchant de Saint-Just dans tes verres, le temps qui nous perd, la poussière de nos lois. Je suis las, Robespierre, et j'ai très faim et très soif dans mes habits de terre. Fais un effort, faux frère, vis encore un peu, viens dans mon île boire un verre de malbec ou de thé noir : je t'attends, crapule, j'ai confiance. 

Thierry Froger, Sauve qui peut (la révolution), Actes Sud, 2016.

12.9.16

Contre le Pacifique, contre la vie




Oui j'ai fait des cabanes. Mais j'étais assez mauvais en cabanes. Je faisais des barrages, j'avais un excellent niveau en barrages.


Michel Houellebecq, entretien avec Yan Céh, Palais, le magazine du Palais de Tokyo, n°23, juin 2016.


26.8.16

Jeezy Redux


Les productions futuristes et oppressantes de Young Jeezy avaient quelque chose de wagnérien dans leurs déferlantes grandioses – pas le Wagner des opéras, le Wagner des hélicoptères – qui donnait aux sermons en deux dimensions de Jeezy une improbable profondeur.


Pierre Evil & Fred Hanak, "Gangsta Rap : un post-sciptum", revue Audimat n°5, mai 2016.



21.7.16

Le Bouquet sans fin


Lancé à vive allure, l'utilitaire immaculé fait irruption sur la Promenade juste avant Lenval, l'hôpital pour enfants. Nous sommes au soir du 14 juillet avec son rituel immuable des feux qui crépitent et de l'attente du bouquet final. Cette année cette attente est à double détente et la fin du feu est singée par un camion glacial, une morgue ambulante.

Lenval renferme toujours le secret des crises de mon frère aîné, celui de nos aller-retours auprès des équipes médicales avouant pour finir ignorer ce que ce gamin de dix ans pouvait avoir dans la tête qui lui vrillait à ce point les viscères et les sens.




Si le véhicule blanc criblé d'impacts noirs ne s'était pas arrêté devant le palais de la Méditerranée, façade aveugle qui a tant marqué mon enfance, il aurait, qui sait, poursuivi sa course folle le long de la place puis du lycée Masséna, où Apollinaire s'essayait à la poésie sous le nom de Guillaume Macabre, jusqu'à l'hôpital Saint-Roch où je fus transporté toutes sirènes hurlantes par les pompiers appelés à m'extraire de la mare de sang dans laquelle une chute de vélo m'avait plongé. 

Je suis vivant vingt-deux ans plus tard, tant sont morts peu après vingt-deux heures. Morts non loin d'où je suis né, boulevard Tsarévitch. Le même hasard, un destin inverse et la moindre des choses, pour moi, d'honorer leur mémoire jusqu'au bout, sans savoir le jour ni l'heure.

20.7.16

Solitude semaine 1 : Slick Rick le rouleur

jour 2 : le métro continue de rouler imperturbable
c'est comme nous

on ne peut jamais
vraiment stop-vouloir
d'appartenir encore
à la file dans la foule à caddie des caisses

des rayons entiers de produits
et dans les allées de néons, je
calcule un prix possible

où des gens m'arrivent et demandent


jour 3 : ou bien le monde
a eu lieu


déjà et que reste-t-il



Stéphane Bouquet, Les Amours suivants, Champ Vallon, 2013.

23.6.16

Utopie partout


L'extrême incertitude quant aux moyens de subsister sans travailler était à la racine de cette hâte qui faisait les outrances nécessaires, et les ruptures définitives.


Guy Debord, Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte période de temps, scénario, 1959, in Œuvres cinématographiques complètes, 1952-1978, p. 26.

14.6.16

Mater / Matar

Hiver 1997. Étudiant en Espagne, je suis les conseils de nombreux camarades en faveur du premier film d'Alejandro Amenábar, Tesis. Dans la scène d'exposition de ce long-métrage de fiction centré autour du phénomène des snuff movies, l'héroïne, Angela, est tentée comme d'autres passants par le désir de se pencher vers les voies du métro madrilène sur lesquelles un individu a sauté peu de temps auparavant, mort suicidé sous une rame. Ce réflexe morbide est perfidement utilisé ensuite, quand il se retourne contre Angela, et, me dis-je aujourd'hui, quand il se retourne depuis lors contre moi qui ne peux plus apercevoir des voies de métro sans y repenser.



13.6.16

Awopbopaloobop Alopbamboom



Une danse si forte qu'il faudrait une civilisation pour l'oublier. Et dix secondes pour s'en souvenir.


Butch Hancock, chanteur de rockabilly, à propos de la première apparition d'Elvis Presley à la télévision (dans le Ed Sullivan Show du 9 septembre 1956), apparition à laquelle Bruce Springsteen assista au seuil de l'âge de (dé)raison, pour y placer ensuite en toute connaissance de cause l'origine de son cœur


30.5.16

Saint-Martin-de-Pétersbourg

La définition que donne Rozanov du nihilisme est la meilleure, affirmait le situationniste Raoul Vaneigem en 1967 dans son Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations : "La représentation est terminée. Le public se lève. Il est temps d'enfiler son manteau et de rentrer à la maison. On se retourne : plus de manteau ni de maison."


Greil Marcus, Lipstick Traces. Une histoire secrète du vingtième siècle (trad. Guillaume Godard), Allia, 1998.


10.5.16

Braquage et braconnage



On se suicide pas
On préfère le braquage

PNL, "Obligés de prendre", Que la famille, 2015.



Je ne pense, depuis quelque temps, qu'à ma disparition prochaine, sinon imminente, et sens la mort qui rôde et fouine sans arrêt autour de moi comme un cochon truffier.
Mon moral, d'habitude d'acier, ressemble le plus souvent maintenant à du mou de veau !


Siné, dernière "mini-zone", sinemensuel.com, 4 mai 2016.


29.4.16

Long Time Coming


In a world of doubt and fear
Wake at night and reach to find you near


Bruce Springsteen, Happy (1991).