15.10.08

Avec la crise, les ventes de cravates s'envolent aux Pays-Bas


Des hommes qui viennent de perdre leur travail achètent une nouvelle cravate pour aller passer un entretien d'embauche. D'autres, un brin superstitieux, pensent que leur vieille cravate a cessé de leur porter chance et décident d'en changer.


Rashad Ajoeb cité par Foo Yun Chee et traduit par Nicole Dupont, dépêche Reuters du 14 octobre 2008 à 19 heures 14.

4 commentaires:

ptilou a dit…

Cravate ! Pourvu que personne ne se pende avec... sinon d'autres seraient obligés de mettre une cravate pour aller à leurs enterrements...

Marie-net a dit…

Il faudrait que je pense à aller m'acheter de nouveaux strings !

Bannister a dit…

Cravate, ornement de col des hussards croates pendant la guerre de 30 ans.

Nick Cravatte, le vieux copain de Burt Lancaster qui faisait avec lui des pitreries au cirque et joue dans "La flèche et le flambeau".

Larry Cravatte: l'amnésique de "somewhere in the night" de Mankiewicz.

Sinon, je n'en mets plus depuis longtemps. Accessoire bourgeois.

Christian a dit…

Et des strings, Bannister ? Accessoire bourgeois ?